VOTRE DON : un geste inoubliable
pour tous les patients touchés par la maladie d’Alzheimer
et toutes les autres maladies du cerveau.

Je fais un don

mémoire

concentration

liens familiaux…

motricité

langage

Lorsque les premiers symptômes apparaissent,
la maladie progresse parfois depuis 10 ou 15 ans
de façon silencieuse et invisible.

Plus nous pourrons la détecter tôt, plus nous
pourrons l’empêcher de se développer !

Ma mère a 73 ans et elle a récemment appris qu’elle était atteinte de la maladie d’Alzheimer. Aujourd’hui j’ai peur… Peur qu’un jour elle oublie mon visage ou le prénom de ses petits-enfants adorés. Peur que la maladie efface ses plus beaux souvenirs comme nos étés en Provence, nos réunions de famille à Noël, nos rires pour un oui ou pour un non… Peur que tout ce qui a donné du sens à sa vie disparaisse peu à peu de sa mémoire. Pour ma maman et toutes les personnes touchées, je veux croire dans les progrès de la recherche car nous partageons tous le même vœu : pouvoir guérir la maladie d’Alzheimer pour qu’elle se fasse oublier un jour.

Marie, fille de Nicole, 73 ans, atteinte de la maladie d’Alzheimer

Je fais un don

1ère maladie neurodégénérative

900 000 personnes
en France
, et autant
de familles impactées

2x plus
de patients
dans 20 ans

1 nouveau cas
diagnostiqué toutes
les 3 minutes

Une double stratégie pour un défi unique :

empêcher la maladie d’apparaître en intervenant des années plus tôt.

Pour cela, les chercheurs de l’Institut du Cerveau mènent des projets ambitieux qui visent à :

1

Mieux comprendre les mécanismes de dégénérescence des neurones afin de les contrer.

2

Trouver des moyens d’identifier les personnes à risque de développer la maladie pour mieux la prévenir.

1

Découverte prometteuse du lien entre deux mécanismes cellulaires clés de la maladie

>

L’équipe de Bassem Hassan (chercheur INSERM) en collaboration avec l’équipe de Marie-Claude Potier (chercheuse CNRS) a montré pour la 1ère fois la corrélation entre deux mécanismes majeurs de la maladie d’Alzheimer dans la dégénérescence des neurones. Cette interaction influence la production de bêta-amyloïde, l’une des protéines dont l’accumulation est à l’origine des lésions cérébrales.

Les espoirs pour les patients

>

La mise au point de traitements capables de réguler ces mécanismes moléculaires pour diminuer la production de bêta-amyloïde pourrait permettre de bloquer le processus de dégénérescence des neurones chez les patients.

2

Une étude inédite des facteurs de risque de la maladie

>

Grâce à l’analyse des données de 40 000 patients et autant de sujets témoins sains, et grâce à leur expertise en modélisation mathématique, l’équipe d’Olivier Colliot (CNRS) a identifié 10 pathologies plus fréquemment développées par les personnes qui déclareront une maladie d’Alzheimer.

>

Des résultats précieux pour les médecins qui pourraient mettre en place un suivi assidu de prévention auprès des personnes cumulant au moins trois de ces facteurs de risque.

Les espoirs pour les patients

>

Cette surveillance précoce de patients à risque de développer la maladie permettrait :

>

de détecter la maladie beaucoup plus tôt, dans le cas où elle se déclarerait

>

de prendre en charge les patients avant une installation irréversible des symptômes

Déduisez 66% du montant de votre don de votre Impôt sur le
Revenu et accélérez la recherche sur le cerveau !

soit 27,20 après déduction

Je fais un don

votre don finance 4 axes

de recherche pour :

Prévenir

C’est-à-dire retarder l’arrivée
des premiers symptômes.

Soulager

C’est-à-dire atténuer ou supprimer les symptômes tels que la perte de mémoire, les troubles du langage, la douleur, l’angoisse…

Réparer

C’est-à-dire reconstruire les zones endommagées après une atteinte du système nerveux.

Guérir

C’est-à-dire trouver des traitements efficaces pour stopper l’évolution de la maladie

Abonnez-vous à notre newsletter

En renseignant votre adresse email, vous recevrez notre lettre d’information mensuelle
ainsi que l’intégralité des communications par e-mails de l’Institut du Cerveau.

Merci, vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter